Musiques actuelles

Pointû débarque avec du bon son

Pointû, c'est le festival éphémère qui met l'accent sur le défrichage sonore. Pour cette toute première édition, l'EMMA Espace Malraux Musiques Actuelles propose un périple musical, à travers deux lieux exceptionnels. Pour fêter dignement le premier jour de l'été, une programmation aiguisée et hors format a été mise en place. Le soir de la fête de la musique (21 juin), 10 000 personnes devraient profiter de ces deux scènes entièrement gratuites.



Le programmateur de l'EMMA, Vincent Lechat, nous en dit plus.

Comment est né ce festival ?
Cela faisait un moment que l'on cherchait à investir d'autres lieux emblématiques de Six-Fours. On a saisi l'opportunité de la fête de la musique pour lancer cette première édition. Une rencontre musicale décalée et festive.

Quel est le but de l'opération ?
Ce festival sera comme une vitrine pour l'EMMA. Le moyen d'aller à la rencontre d'un public qui ne nous connaît pas forcément. L'occasion pour nous de montrer ce que l'on sait faire, en proposant une affiche originale et des spectacles de qualité.

La gratuité était-elle obligatoire ?
Oui. C'est comme un cadeau que l'on fait au public. On lui donne accès à de nouveaux sons qu'il peut découvrir sans prendre de risque. C'est aussi le moyen de redonner à la culture son sens originel d'échange et de partage.

Qu'est-ce que cela implique ?
Le coût de l'organisation est totalement à notre charge. La programmation en salle commence à bien marcher (Espace Malraux) donc on peut se le permettre. La municipalité nous accompagne aussi dans ce projet. Et les artistes que nous invitons, bien qu'ils soient reconnus sur la scène nationale ou internationale, ne « coûtent » pas cher. Pour la plupart ils évoluent en dehors des circuits médiatiques et de production traditionnels. Avec un budget artistique de 30 000 euros nous faisons venir sept artistes. Cette somme représente parfois le cachet d'un seul artiste ! Du coup cela vaut le coup d'investir dans un événement comme celui là qui va toucher plusieurs milliers de personnes.

Quels styles seront à l'affiche ?
Au parc de la méditerranée, l'ambiance sera davantage organique et jazzy. Peut-être plus adaptée aux familles. Avec un hommage à Ray Charles par Eric Legnini, avec les voix de Sandra Nkake et de Kellylee Evans. Sur la plage de Bonnegrâce on aura quelque chose de plus électrisant et digital. Avec de nombreux DJ comme pFel (C2C) et toute l'anti french touch et nouvelle vague électro pop du moment (Black Yaya, Mop Mop, Séréoscope...).

Pas de contrainte particulièrement pour cette programmation ?
Non. Il s'agit d'une vraie affiche coup de cœur, loin des contraintes de rentabilité habituelles.

Concerts gratuits.-A partir de 19 heures, dimanche 21 juin.

Programmation Plage de Bonnegrâce
BLACK YAYA (Pop Folk), MOP MOP FEATURING ANTHONY JOSEPH (Modern Jazz / Funk Soul),
PFEL (C2C) (Electro / Hip Hop), THYLACINE (Electro), STEREOSCOPE (Electro / Pop / Indie).

Programmation Parc de la Méditerranée
ERIC LEGNINI « WHAT'D I SAY » FEATURING SANDRA NKAKE & KELLYLEE EVANS (Jazz soul),
JAZZ EFFET MER (Jazz)

Autres infos : Site Espace Malraux et-FaceBook


english deutsch italiano russian russian

Informations générales